Floatgen éolienne flottante

L'éolienne flottante Floatgen désignée "Etoile de l'Europe"


Le projet Floatgen, la première éolienne en mer en France, qui produit de l’électricité depuis le 18 septembre dernier, vient d’être désigné « Etoile de l’Europe » par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche français. Cette distinction intervient dans un contexte où l’ensemble des industriels est dans l’attente de précisions de la part du gouvernement sur le calendrier des appels d’offre pour l’éolien flottant en France qui doivent être inscrits dans la prochaine Programmation pluriannuelle de l’énergie.


Créés par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, les trophées des Étoiles de l’Europe valorisent les coordinateurs de projets de recherche et d’innovation ayant obtenu des financements européens et ayant abouti à des réalisations emblématiques.

 

Le projet Floatgen a ainsi reçu un trophée « Etoiles de l’Europe » le 5 décembre lors d’une cérémonie au Quai Branly. Coordonné par Ideol, ce projet a regroupé 7 partenaires européens, dont l’Ecole Centrale Nantes et Bouygues Travaux Publics en France, et a bénéficié d’un financement européen FP7 pour un total d’environ 10 millions d’euros.

 

Ce projet emblématique s’est matérialisé par la construction et l’installation récente d’une éolienne en mer flottante équipée de la solution de flotteur Ideol au large du Croisic (Loire-Atlantique). Il permet d’étendre le leadership industriel européen sur l’éolien en mer posé au nouveau marché de l’éolien en mer flottant, comme en témoignent les contrats obtenus par Ideol au Japon.

 

La faisabilité technique de la solution Ideol est ainsi aujourd’hui parfaitement confirmée grâce à ce projet, ainsi que sa compétitivité prix dans l’optique de fermes flottantes commerciales. L’ensemble des industriels sont ainsi prêts au lancement d’appels d’offre en France permettant de structurer une filière industrielle d’avenir, compétitive et exportatrice.  

 

Paul de la Guérivière, PDG d’Ideol, qui a reçu le prix en tant que coordinateur du projet Floatgen, s’est réjoui de cette nouvelle distinction mais a demandé une accélération du calendrier des appels d’offres en France : « Le projet Floatgen et ce financement européen FP7 ont permis à Ideol de prendre le large, de prouver sa technologie et de gagner des contrats au Japon. Pour rester dans la compétition mondiale, il est à présent essentiel de lancer un premier appel d’offres dès 2019 ». 

Partager cet article

Technologie

Technologie

En savoir plus

Projets

Ideol éolien flottant

En savoir plus

Une question ?

Contactez-nous, nous serons ravis de vous rencontrer.

Nous contacter