Financement

Cinq tours de tables financiers

  • 2011 : 1ère levée de fonds de 650 000 € auprès d’investisseurs individuels comme Dominique Michel et Guy Fleury.
  • 2013 : 2ème levée de fonds de 1,6 M € auprès de fonds d'investissements sectoriels : DEMETER et EMERGENCE INNOVATION
  • 2014 : 3ème levée de fonds de 3,8 M € par trois nouveaux fonds d’investissement (HPC Capital, Paca Investissement et CPG) et trois actionnaires historiques de la société (Demeter, Emergence Innovation 1 et le groupe IO). La BNP Paribas et la Caisse d’Epargne ont également accordé conjointement un financement bancaire de 1,2 M €.
  • 2016 : 4ème levée de fonds de 3 M € auprès du fonds d’investissement Tertium, fonds de capital développement investi par la CEPAC, AG2R La Mondiale et plus de 20 entrepreneurs de premier plan de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et auprès des actionnaires historiques d’Ideol (PACA investissement, les FCPR Emergence Innovation 1 et Demeter 3 Amorçage, le FIP Entrepreneurs Capital 3) 
  • 2017 : 5ème levée de fonds de 8 M € auprès des industriels de renommée mondiale Siem Offshore Contractors et Hitachi Zosen, d'Amundi Private Equity Funds ainsi que certains des actionnaires historiques de la société (Tertium, PACA Investissement et Conseil Plus Gestion)

Le soutien des pouvoirs publics

Un financement d’un montant total de 7,3 millions d’euros a été attribué par l’ADEME en 2014 au titre du programme des Investissements d’Avenir dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Energies marines renouvelables : briques et démonstrateurs », pour le projet Oceagen piloté par Ideol en partenariat avec BOUYGUES TP et l’IFSTTAR.

L’Union Européenne soutient également le projet Floatgen à travers le 7ème Programme-cadre de recherche et de développement technologique en apportant un financement total d’environ 10 millions d’euros en 2013.

Ideol est enfin partenaire du projet Lifes50+ qui bénéficie d’un financement de l’Union européenne (programme Horizon 2020) de 7 millions d’euros en 2015.

Ideol génère du chiffre d’affairesLa signature, en juin 2015, d’un contrat d’étude et d’ingénierie avec Hitachi Zosen au Japon permet à Ideol de générer pour la première fois du chiffre d’affaires et ainsi de financer une partie de son développement. Ce contrat confirme le business model de la société, la pertinence de la fondation flottante développée par Ideol et sa réussite à l’international. 

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8